Accueil » Actualité » Bénin/Désignation de Michel Dussuyer à la tête du onze national : BAH-YERE Sanni Mama, capitaine des buffles du BORGOU salue le choix.

Bénin/Désignation de Michel Dussuyer à la tête du onze national : BAH-YERE Sanni Mama, capitaine des buffles du BORGOU salue le choix.

Michel Dussuyer, nouveau sélectionneur des écureuils du Bénin.

C’est effectif depuis le 1er juillet dernier : Le onze nationale dispose d’un nouveau sélectionneur en la personne de Michel Dussuyer. L’attente commençait en effet par devenir longue car depuis l’expiration du contrat de son prédécesseur, Oumar Tchomogo, les écureuils du bénin sont restés plus de six mois sans encadrement. Agé de 59 ans, le nouveau manitou du onze national est un intrus qui connait très bien a maison. En effet, il avait déjà entraîné les Écureuils de 2008 à 2010 puis limogé suite à l’élimination des béninois dès le premier tour lors de la CAN 2010 disputée en Angola. Libre depuis février 2017 après sa démission de la tête des Éléphants de la côte d’ivoire du fait de l’élimination de ces derniers au premier tour de la CAN au Gabon, l’ancien gardien de but de l’AS Cannes et de l’OGC Nice était en contact avec la Fédération Béninoise de Football (FBF). C’est donc dans un environnement qui ne lui est pas totalement étranger que Michel Dussuyer aura à préparer ses nouveaux poulains pour relever le tout premier challenge qui se présentera à lui début septembre à Lomé ; le match de qualifications pour la CAN 2019.

BAH-YERE Sanni Mama, capitaine des buffles du BORGOU

Pour plusieurs acteurs du monde du football, ce recrutement est potentiellement productif pour l’équipe nationale. Au nombre de ceux-ci, BAH-YERE Sanni Mama, capitaine des buffles du borgou qui approuve d’ailleurs ce choix opéré par la Fédération Béninoise de Football (FBF). Tout en souhaitant la bienvenue en terre béninoise au nouveau sélectionneur, il lui souhaite plein succès dans l’accomplissement de sa nouvelle mission. La balle est donc désormais au pied du « l’ancien nouvel » entraineur  des écureuils sur qui reposent tous les espoirs des amoureux du cuir rond qui espèrent voir s’écrire désormais de nouvelles pages pour le football béninois.

 

Guillaume de SOUZA

 

Un commentaire

  1. Je suis ravi du choix et en même temps inquiet
    Ravi dans le sens où cet entraîneur a comblé le vide qui durait depuis le départ de notre frère tchomogo qui n’a pas démérité puisqu’il a fait ses preuves à la tête de nos écureuils.
    Inquiet dans la mesure où avec l’avènement des réformes, je ne sais pas s’il ferait long feu parce que avec ces dirigeants assoiffés des résultats positifs , s’il échoue dès l’entame, il serait limogé. Ils ne verront pas et surtout ne voudront pas comprendre que pour former une vraie équipe nationale, il faudrait maintenir dans le temps les entraîneurs qui auront aussi le temps de connaître toutes les potentialités qui existent dans le pays si on le permettait de sillonner les stades du pays. Pour finir, je voudrais que l’ancien sélectionneur, tchomogo soit quand même dans le Staff même s’il n’y a pas le dernier mot, ses conseils peuvent toujours aider et l’entraîneur et les joueurs puisqu’il connaît mieux son pays et sa philosophie. Salutations distinguées et fin

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

© Copyright 2017 Journal Bénin Actualité. Tous Droits Réservés.