Accueil » Actualité » Bénin/Santé: Ibrahim Mama Cissé dévoile ses mesures de veille sanitaire dans le Borgou

Bénin/Santé: Ibrahim Mama Cissé dévoile ses mesures de veille sanitaire dans le Borgou

Le Directeur Départemental de la Santé (DDS) du Borgou, Colonel-médecin Ibrahim Mama Cissé a pris langue dans la matinée de ce mardi 11 février 2020 avec la presse de la ville de Parakou. But de l’exercice, tenir les hommes de médias au parfum des activités de la direction dont il a la charge au sujets d’un certain nombre de questions de santé publique.

 

Trois sujets ont meublé cet échange entre le DDS et les hommes de médias :

La campagne de diagnostic et de prise en charge des fistules obstétricales du 13 et 14 février prochain, les dispositions prises pour lutter contre la fièvre de Lassa, la maladie à virus Ébola, le nouveau Coronavirus puis la situation du centre de santé de Zongo situé dans le troisième arrondissement de Parakou.

La Fondation Claudine Talon et l’ONG ARTÉMEDIF organisent, dans le cadre de leur campagne habituelles de lutte contre La fistule obstétricale, une séance de diagnostic au centre hospitalier universitaire départemental Borgou-Alibori du 13 au 14 février 2020. Cette maladie qui se matérialise par l’ouverture anormale d’un orifice entre le vagin, le rectum et la vessie après un accouchement compliqué touche un nombre non négligeable de femme au bénin. Une affection généralement causée par les accouchements à domicile ou fait pas des agents moins qualifiés et les victimes sont malheureusement objets de stigmatisation au sein de la société ; d’où l’intérêt que leur porte la fondation Claudine TALON depuis quelques années déjà. Les cas détectés feront l’objet d’une prise en charge du 17 au 24 Février toujours au CHUD B-A. Les recensements en prélude au diagnostic se déroulent au niveau de tous les centres de santé du Borgou et de GRAFIP ONG joignable au 97542391 et 69930194.

Vue d’ensemble Journalistes- DDS

Parlant des affections virales le DDS Borgou a fait remarquer que la fièvre de Lassa, la maladie à virus Ébola sont devenu de véritables problèmes de santé publique. Le département du Borgou n’a encore enregistré aucun cas suspect à ce jour mais reste toutefois en alerte. Le respect des règles d’hygiène élémentaires reste de mise pour échapper à ces maladies. Quant à l’épidémie du nouveau coronavirus qui sème en ce moment la terreur Asie, Le bilan a franchi ce mardi la barre des 1.000 morts et des 42.500 personnes infectées en Chine. Il se déclenche par la fièvre, la toux, le rhume et les difficultés respiratoires. Pour l’éviter, il faut se protéger le nez et la bouche par un masque. En cas d’apparition des symptômes de l’une de ces différentes maladies, isoler et appeler le numéro vert du SAMU ou le centre de santé le plus propre pour sa prise en charge. La direction départementale de la santé a mis en place dans ce cadre des mesures idoines visant à outiller les personnels de santé du Borgou de sorte à les rendre prompts à réagir en présence de tout éventuel cas suspect.

Le dernier sujet abordé par le 1er responsable de la santé dans le Borgou est relatif au centre de santé de Zongo qui dès le 15 Février 2020 sera transformé en centre du jour. Il sera fonctionnel du lundi au vendredi de 08h à 17h tout en conservant ses différents services de soin à savoir le dispensaire, la maternité et la vaccination. Motif de cette mesure provisoire, le faible taux de fréquentation dudit centre par les populations, probablement lié à l’existence d’une demie douzaine d’autres centres de santé privé, religieux et médico-social à proximité Cette décision qui a été prise de façon consensuelle après consultation des autorités départementales, communales et traditionnelles de la ville est toutefois réversible si la courbe du taux de fréquentation du centre s’inversait.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

© Copyright 2017 Journal Bénin Actualité. Tous Droits Réservés.