Accueil » Actualité » PARAKOU/MORT SUSPECTE D’UN NOURRISSON CE MATIN AU QUARTIER ALAGA : LES CIRCONSTANCES DU DRAME

PARAKOU/MORT SUSPECTE D’UN NOURRISSON CE MATIN AU QUARTIER ALAGA : LES CIRCONSTANCES DU DRAME

Le cadavre raide d’un nourrisson a été découvert dans un domicile ce matin au quartier alaga de Parakou peu avant 8heures . Selon les explications de la maman inconsolable, son bébé était en parfaite santé lorsqu’elle se serait absentée durant quelques minutes pour aller à la selle dans une maison voisine. La concession où vit dame X ne possède en effet pas de toilette et c’est chez les voisins que les habitants ont costume d’aller faire leurs besoins. Très tôt ce matin donc, après avoir allaité son nourrisson âgé d’à peine deux mois, dame x aurait demandé à son jeune garçon de six ans environ de surveiller son bébé le temps qu’elle aille aux toilettes. Mais ce dernier ne se serait pas directement rendu auprès de sa petite sœur et serait aller regarder la télévision dans une maison voisine. C’est à son retour vers sa petite sœur qu’il l’aurait découverte, se débattant avec de la morve qui dégoulinait de ses narines et de sa bouche. Apeuré, il alerta le voisinage. La maman qui entre temps revenait des toilettes, se précipita alors dans sa chambre et découvrit avec stupeur que son nourrisson qu’elle avait laissé selon ses propos en bonne santé quelques minutes plus tôt était déjà sans vie. Alerté, le chef quartier âpres constat a fait appel à la police républicaine qui a débarqué sur les lieux avec un médecin légiste pour les constats d’usage. Selon ses premières conclusions, le bébé de deux mois environ serait décédé des suites d’un empoisonnement ; ce qui laisse planer un soupçon d’assassinat dans l’air. En attenant le rapport final du médecin, les suspicions  vont en tout cas déjà bon train dans la concession mortuaire car selon les propos de la maman éploré et des témoins rencontrés sur place, la mère de la victime aurait eu des démêlés avec certaines de ses colocataire et sa propriétaire qui lui aurait d’ailleurs mis en demeure de vider les lieux. Une affaire à suivre donc…

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

© Copyright 2017 Journal Bénin Actualité. Tous Droits Réservés.